top of page

Le Pouvoir des Questions : L'Art du Coaching




1.      Introduction

Je vous propose de plonger dans l'essence même du coaching, depuis ses origines jusqu'à ses pratiques contemporaines. Préparez-vous à découvrir l'évolution fascinante de cette discipline et son impact sur la vie des individus.

Le mot « coaching » trouve ses origines dans le mot hongrois « kocsi », qui désignait à l'origine une « voiture à cheval ». En France ce terme se traduit par le mot coché, celui qui conduit la calèche. Aux Etats-Unis, le même terme est utilisé pour définir le conducteur d’une diligence. Ce sont donc tous les deux des personnes qui transportent d’autres personnes vers une destination en toute sécurité. Ce terme a été popularisé au 19ème siècle en Angleterre, où les tuteurs universitaires étaient appelés « coaches » car ils aidaient les étudiants à "transporter" leur savoir.

1.1.  Qu’est-ce que le coaching ?

Le mot « coaching » fait référence à un processus interactif et personnalisé dans lequel un individu, appelé coach, aide une autre personne, appelée client ou coaché, à atteindre ses objectifs personnels ou professionnels. Cela repose sur une relation de partenariat entre le coach et le client, dans laquelle le coach utilise une variété de techniques, d'outils et de compétences pour guider et soutenir le client dans son cheminement vers la réalisation de ses aspirations.

Le coaching se concentre globalement sur le présent et le futur, en aidant le client à identifier ses objectifs, à surmonter les obstacles, à développer des stratégies d'action et à maximiser son potentiel. Il se distingue de la thérapie par son orientation vers le développement des compétences, la résolution de problèmes et la recherche de solutions, plutôt que sur le traitement des troubles mentaux ou émotionnels.

Le coaching, c'est l’art du questionnement ! Le coach pose des questions pertinentes, écoute attentivement les réponses du client et ajuste son approche en fonction des besoins et des objectifs spécifiques de ce dernier. Ce processus de questionnement habilite le client à explorer ses propres pensées et ressources internes, ce qui favorise la prise de conscience, le développement personnel et la résolution de problèmes. Ainsi, le coaching vise à inspirer et à habiliter le client à trouver ses propres réponses, à explorer de nouvelles perspectives et à prendre des mesures concrètes pour améliorer sa vie ou sa performance dans un domaine spécifique.

1.2.  Ça vient d’où le coaching ?

L'origine du coaching peut être retracée jusqu'aux pratiques de Socrate en Grèce antique. Bien que le terme « coaching » ne soit pas utilisé dans le contexte de l'époque de Socrate, ses méthodes de questionnement et de dialogue avec ses disciples partagent des similitudes avec les techniques de coaching contemporaines. Socrate était célèbre pour sa méthode d'enseignement appelée la « maïeutique ». Cette méthode impliquait de poser des questions ouvertes aux individus afin de les aider à découvrir leurs propres connaissances et à clarifier leurs pensées. Socrate estimait que la vérité était déjà présente dans l'esprit de chaque individu et que son rôle était de faciliter la révélation de celle-ci par le questionnement et la réflexion. Cette approche de Socrate peut être considérée comme la première forme de coaching, dans la mesure où elle visait à guider les individus vers l'autoréflexion, la prise de conscience et la croissance personnelle. Les principes fondamentaux du coaching moderne, tels que l'écoute active, la réflexion profonde et l'autonomisation de l'individu, trouvent leurs racines dans les pratiques Socratiques, il y a plus de deux millénaires.

Au 19ème siècle, le passage du coaching par le sport a, lui aussi, joué un rôle significatif dans le développement et la popularisation de cette pratique. Le coaching sportif a commencé à émerger avec la professionnalisation croissante du sport et l'essor des compétitions organisées. Les premiers entraîneurs étaient souvent d'anciens athlètes ou des figures respectées dans leur domaine sportif, chargés d'entraîner et de guider les compétiteurs. Au fil du temps, le coaching sportif a évolué pour devenir une discipline à part entière, avec des méthodologies et des techniques spécifiques adaptées à chaque sport. Les coachs sportifs sont devenus des experts dans la préparation physique, la technique, la tactique et la gestion mentale des athlètes. L'influence du coaching sportif sur le coaching moderne dans d'autres domaines est significative. De nombreuses techniques et concepts utilisés dans le coaching personnel et professionnel trouvent leurs origines dans le coaching sportif. Par exemple, la fixation d'objectifs, la motivation, la gestion du stress et la visualisation sont des stratégies couramment utilisées à la fois par les coachs sportifs et les coachs dans d'autres contextes. En outre, le coaching sportif a contribué à populariser l'idée de l'entraînement comme un processus continu d'amélioration personnelle. Les notions de pratique régulière, de rétroaction constructive et de développement progressif des compétences, qui sont des éléments essentiels du coaching sportif, ont été intégrées dans d'autres domaines de coaching pour aider les individus à atteindre leur plein potentiel.

Ainsi, le passage du coaching par le sport a été un catalyseur majeur dans la diffusion et l'acceptation du coaching comme une pratique efficace pour le développement personnel et professionnel dans de nombreux autres domaines de la vie.

Aujourd'hui, le coaching est devenu une pratique dynamique qui aide les individus à atteindre leur plein potentiel dans tous les aspects de leur vie.

2.      Comment se former au Métier de Coach en France ?

En France, le coaching n’est pas encadré par des normes professionnelles. Pour autant, il existe une certification reconnue au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Cette certification garantit que les coachs ont suivi une formation de qualité et respectent des standards élevés en termes de compétences et de déontologie. Cela permet aux clients de choisir des coachs qualifiés et compétents pour les accompagner dans leur parcours de développement personnel et professionnel.

Le titre de coache est un titre de niveau 6, anciennement la maitrise. Chaque bloc de compétences est évalué au cours de la formation. L’obtention du titre nécessite la validation de l’ensemble des blocs de compétences. C’est la condition sine qua non pour obtenir le titre.

La fait que cette pratique ne soit pas encadrée induit une différence entre les coachs formés et les personnes non formées qui offrent des services de coaching. Ces personnes, non formées, peuvent parfois confondre le coaching avec d'autres pratiques telles que la formation ou le conseil. Par exemple, une personne non formée peut offrir des services de coaching alors qu'elle fournit en réalité des conseils basés sur son propre vécu ou ses croyances personnelles, sans utiliser les techniques et les principes fondamentaux du coaching. Cela peut ne rien enlever à leur capacité à accompagner, mais ce n’est pas ce que, moi, je nomme coaching. Une personne formée au coaching peut, bien évidemment, ne pas être un bon coach et une personne non formée être un bon « accompagnant », celui qu’il faut pour l’ « accompagné ».

Il est donc essentiel pour les clients potentiels de faire preuve de discernement lorsqu'ils choisissent un coach, en vérifiant qu'il possède les qualifications et les certifications appropriées. En s'assurant que leur coach soit compétent, les clients peuvent avoir confiance dans la qualité et l'efficacité des services qu'ils recevront.

2.1.  Qu’est-ce que la supervision ?

La supervision en coaching est un processus essentiel qui implique la collaboration entre un coach et un superviseur expérimenté pour examiner les cas rencontrés lors des séances de coaching, évaluer les compétences du coach et garantir le respect des normes professionnelles. C'est une pratique régulière qui vise à soutenir le développement professionnel du coach, à assurer la qualité de sa pratique et à favoriser des relations efficaces avec ses clients.

Dans le cadre de la supervision, le coach partage ses expériences avec le superviseur, discute des difficultés rencontrées lors des séances et explore différentes stratégies pour aborder ces difficultés de manière constructive. Le superviseur offre un regard externe et objectif sur la pratique du coach, lui fournissant des conseils, des encouragements et des suggestions pour améliorer ses compétences et sa performance.

La supervision permet également au coach de prendre du recul par rapport à ses propres réactions émotionnelles et à ses schémas comportementaux, ce qui lui permet de mieux comprendre son impact sur ses clients et d'ajuster sa pratique en conséquence. C'est un processus continu qui contribue à renforcer la confiance du coach en ses capacités, à favoriser la réflexion et l'apprentissage professionnels, et à garantir un soutien adéquat dans son rôle de guide et de facilitateur du changement pour ses clients.

Il est essentiel de noter que cette pratique, tout comme pour la thérapie, n’est pas une obligation réglementaire, mais qu’elle est fortement conseillée afin de garantir la qualité et l'éthique de la pratique.

3.      Quels sont les Différents Types de Coaching

Le coaching peut être pratiqué de différentes manières, selon les besoins spécifiques des individus ou des groupes :

3.1.  Le coaching individuel

3.1.1.     Coaching de Vie

Les demandes en coaching de vie peuvent être très variées et dépendent des besoins et des objectifs spécifiques de chaque individu. Voici certaines demandes courantes en coaching de vie :

  • Trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle : Pour améliorer l’équilibre entre ses responsabilités professionnelles avec ses engagements personnels et ses besoins en matière de bien-être.

  • Développer la confiance en soi et l'estime de soi : Pour chercher à renforcer sa confiance en soi, à surmonter ses doutes ou ses inhibitions, et à cultiver une estime de soi plus positive.

  • Clarifier les objectifs personnels et professionnels : Pour se sentir moins perdus ou insatisfaits de sa vie actuelle et chercher à clarifier ses objectifs à long terme et les étapes pour les atteindre.

  • Gérer le stress et l'anxiété : Pour mettre en place des stratégies afin de mieux gérer son stress, son anxiété et les pressions de la vie quotidienne.

  • Améliorer les relations interpersonnelles : pour améliorer ses relations familiales, amicales ou amoureuses, ou apprendre à établir des limites saines dans ses interactions avec les autres.

  • Explorer la vie après une transition majeure : Des événements tels que la perte d'emploi, un déménagement, un divorce ou un changement de carrière peuvent amener à réévaluer sa vie et à chercher du soutien pour naviguer dans ses transitions.

  • Trouver un sens de la vie et une direction : Pour faire face à un manque de but ou de direction dans sa vie et chercher à trouver un sens plus profond ou à (re)découvrir ses passions et sa vocation.

  • Améliorer la gestion du temps et de l'organisation : Pour chercher des stratégies afin de mieux gérer son temps, ses priorités et ses tâches quotidiennes.

Ces exemples ne sont que quelques-unes des nombreuses demandes que les clients peuvent avoir en coaching de vie. En général, le coaching de vie vise à aider les individus à réaliser leur plein potentiel, à surmonter les obstacles et à mener une vie plus épanouissante et alignée avec leurs valeurs et leurs aspirations. Chaque coaching est unique et adapté aux besoins spécifiques de chaque client.

Prenons l'exemple de Sophie, une personne en quête de sens et de direction dans sa vie. Elle se sent coincée dans sa carrière et insatisfaite de sa vie personnelle. Elle décide de travailler avec un coach pour explorer ses valeurs, ses passions et ses objectifs. Au cours des séances, le coach l'aide à identifier ce qui est vraiment important pour elle et à élaborer un plan d'action pour créer la vie qu'elle désire vraiment. Grâce à ça, Sophie parvient à prendre des décisions éclairées, à surmonter ses peurs et à vivre une vie plus épanouissante et alignée avec ses aspirations profondes.

3.1.2.     Le coaching professionnel

Les demandes en coaching professionnel sont également diverses et dépendent des besoins spécifiques de chaque individu dans son environnement de travail. Il s’agit d’ailleurs souvent d’une relation tripartite avec l’organisation dans laquelle travaille le coaché. Voici quelques exemples de demandes courantes en coaching professionnel :

  • Développer son leadership : Pour améliorer ses compétences en leadership, sa capacité à motiver son équipe, à prendre des décisions stratégiques et à gérer efficacement les conflits.

  • Savoir mieux déléguer : Pour mieux répartir les tâches de manière appropriée, développer les compétences de son équipe et libérer du temps pour se concentrer sur ses propres responsabilités.

  • Gérer son stress : Pour chercher des stratégies afin de mieux gérer le stress lié à leur charge de travail, à la pression des objectifs ou aux exigences de son poste.

  • Sécuriser une transition de carrière : Pour chercher un soutien, que ce soit dans l’exploration de nouvelles opportunités professionnelles, pour changer de domaine d'activité ou encore pour réintégrer le marché du travail après une pause.

  • Développer des compétences professionnelles : Pour développer des compétences spécifiques liées à son travail, telles que la communication, la gestion du temps, la résolution de problèmes ou la prise de parole en public.

  • Améliorer les relations professionnelles : Pour rechercher des stratégies afin de mieux collaborer avec ses collègues, gérer les conflits interpersonnels ou communiquer de manière plus efficace dans son environnement de travail.

  • Gérer le changement : Pour les entreprises en pleine période de transition, de fusion ou de restructuration qui peuvent chercher un coach afin de les accompagner dans le défi que représente le changement organisationnel que ce soit de la part des employés, des cadres, des managers, voir, des chefs d’entreprises eux-mêmes.

  • Développer une stratégie professionnelle : Pour chercher à élaborer un plan de carrière à long terme, à identifier ses objectifs professionnels et à prendre des mesures pour les atteindre.

  • Accompagner dans les situations difficiles : Pour chercher un soutien afin de faire face à des défis spécifiques dans son environnement professionnel, tels que la gestion de conflits, le licenciement ou le développement de la résilience après un échec.

Imaginons maintenant Pierre, un cadre supérieur dans une entreprise : il éprouve des difficultés à gérer son équipe et à atteindre les objectifs fixés par la direction. Sur la demande de son entreprise, et avec l’accord de Pierre, celle-ci engage un coach professionnel pour l'aider à développer ses compétences en leadership et à améliorer sa performance au travail. Au cours de leurs séances, le coach va travailler avec Pierre à l’identification de ses points forts et de ses axes d'amélioration. Ensuite, il va développer un plan d'action personnalisé pour renforcer ses compétences en gestion d'équipe et en communication. Grâce au coaching professionnel, Pierre parvient à surmonter ses défis professionnels, à devenir un leader plus efficace et à atteindre ses objectifs.

3.2.  Le coaching collectif

Le coaching collectif, également connu sous le nom de coaching d'équipe ou coaching de groupe, implique l'accompagnement simultané d'un groupe d'individus partageant un objectif commun ou travaillant ensemble au sein d'une même organisation. Ce type de coaching vise à renforcer la cohésion d'équipe, à améliorer la collaboration et à maximiser les performances collectives. Le coaching collectif peut être utilisé pour développer les compétences de leadership au sein d'une équipe de direction, pour favoriser l'innovation au sein d'un groupe de projet, ou encore pour résoudre des conflits interpersonnels au sein d'une équipe de travail.

Grâce à des exercices collaboratifs, des sessions de feedback et des activités de développement de la cohésion, le coaching collectif permet aux membres du groupe de mieux se comprendre mutuellement, d'identifier leurs forces et leurs faiblesses collectives, et de travailler ensemble de manière plus efficace pour atteindre leurs objectifs communs.

4.      Coacher avec l'Analyse Transactionnelle

Explorons maintenant une approche spécifique du coaching, celle que je pratique : l'analyse transactionnelle. Cette approche, se concentre sur la compréhension des transactions sociales entre les individus et sur la manière dont ces interactions influencent notre comportement et nos émotions.

En coaching avec l'analyse transactionnelle, j’utilise les concepts et les outils de l'analyse transactionnelle pour aider les clients à mieux se comprendre et à améliorer leurs relations interpersonnelles. Par exemple, je peux aider le client à identifier ses schémas de comportement et de communication, à explorer les jeux psychologiques auxquels il participe, et à développer des stratégies pour des interactions plus authentiques et satisfaisantes.

Pour donner un exemple concret de coaching avec l'analyse transactionnelle, je vais vous présenter le cas de Thomas : un entrepreneur qui rencontre des difficultés à établir des relations de confiance avec ses collaborateurs et à déléguer. Il travaille avec moi pour explorer ses schémas relationnels, ses peurs et ses croyances et ainsi développer des compétences de communication plus efficaces. Ce faisant, il apprend à reconnaître ses propres schémas de comportement dysfonctionnels et à les remplacer par d’autres plus positifs et constructifs. Cela lui permet non seulement d'améliorer ses relations professionnelles, mais aussi d'améliorer sa capacité à déléguer.

5.      Conclusion

Dans cette exploration approfondie du monde du coaching, je vous ai fait parcourir tout un voyage à travers l'essence même du coaching, de ses origines jusqu'à ses pratiques contemporaines. J’espère vous avoir fait découvrir que le coaching est bien plus qu'une simple pratique ; c'est un art, celui de questionner, de guider et d'inspirer les individus à atteindre leur plein potentiel dans tous les aspects de leur vie.

Le coaching puise ses racines dans la méthode socratique, où le questionnement et le dialogue étaient au cœur de l'enseignement. Nous avons également exploré l'impact du coaching sportif, qui a contribué à populariser l'idée de l'entraînement comme un processus continu d'amélioration personnelle.

Aujourd'hui, le coaching s'est développé en une pratique dynamique, offrant un soutien précieux aux individus dans leurs quêtes de développement personnel et professionnel. Que ce soit de façon individuelle ou collective, les demandes sont nombreuses et variées, reflétant la diversité des aspirations humaines. En outre, j’ai aussi souligné l'importance de la formation et de la supervision des coachs. La formation garantit que les coachs aient les compétences nécessaires pour accompagner efficacement leurs clients, tandis que la supervision offre un cadre de soutien et de développement professionnel continu pour les coachs. Le coaching est un processus puissant, basé sur la confiance, l'écoute active et le partenariat entre le coach et le client. En choisissant un coach qualifié et en s'engageant dans un processus de coaching, les individus peuvent explorer de nouvelles perspectives, surmonter les obstacles et aller vers leur propre autonomie, celle qu’ils ont choisi.

Si vous avez des questions, je reste à votre disposition, vous pouvez laisser des commentaires, je me ferais un plaisir d’y répondre.

6.      Bibliographie

11 vues0 commentaire

Comments


MB Consulting
bottom of page